Le projet commence en 1985 et est mis en œuvre par les Sœurs de la Providence qui veulent utiliser un de leurs bâtiments sur la rue De Boucherville, à Montréal, afin d’ouvrir un centre qui accueillera des jeunes hommes afin de les aider à se réintégrer dans la société et sur le marché du travail.

Pour ce faire, elles demandent à d’autres communautés religieuses de s’impliquer. Les Sœurs Grises de Montréal, les Sœurs de Ste-Anne, les Frères des Écoles Chrétiennes, les Frères de St-Gabriel ainsi que d’autres communautés choisissent d’embarquer dans le projet.

L’Escale Notre-Dame obtient la charte du gouvernement provincial le 5 février 1987.

Prenant conscience que les jeunes qui fréquentent L’Escale Notre-Dame présentent presque tous une problématique de consommation, la mission se précise au milieu des années 90 pour devenir un centre de traitement de la toxicomanie. Plus de 3000 personnes ont bénéficié des services du Centre jusqu’à maintenant.

Le Centre offre des services de traitement pour les hommes de plus de 18 ans qui sont sous l’emprise de la consommation drogue/alcool et d’autres dépendances.

En 2004, L’Escale Notre-Dame obtenait sa première de quatre certifications de conformité du ministère de la Santé et des Services Sociaux. La qualité de ses services est reconnue partout dans le réseau québécois ainsi que par la clientèle.

 

L'Escale Notre-Dame INC.

sur la rue Adam à Montréal  sur la rue Morgan à Montréal

 

sur la rue de Boucherville à Montréal